le micro-crédit

L’activité la plus prisée par les femmes est le petit commerce, mais bien souvent elles n’ont pas le fonds minimum indispensable de départ pour entreprendre cette activité. En général ce petit commerce porte sur la vente d’un produit au quel elle ont ajouté une plus value par leur transformation, par exemple:

La préparation des plats quotidiens qu’elles vendent dans la rue

La préparation des beignets et de gâteaux

La préparation de la patte d’arachide

La vente au détail après transformation

La préparation du poisson fumé

La vente au détail du bois de chauffe, des arachides, des fruits et des légumes

La préparation de jus ( bissap , zom kom ,gingembre) et du dolo, etc…

Pour ces activités, on parle habituellement de petit crédit car il ne pas nécessaire de disposer d’une somme importante pour initié une activité de petit commerce. Néanmoins en dépit de sa modicité la constitution de ce petit capital de départ est pratiquement impossible puisque bien souvent les besoins les plus élémentaires ne sont pas satisfaits. Grâce au bénéfice généré plusieurs femmes ont ouvert de compte d’épargne au niveau de UBTEC.