Le séchage

La technique du séchage a été crée en 1985 / 86 pour pallier aux problèmes d’avaries, de mévente et surproduction des légumes et des fruits. En effet, cette activité permet l’utilisation rationnelle de l’énergie solaire pour le séchage des mangues, des bananes, des tomates, du haricot vert, des oignons, pommes de terre, etc.…à l’aide de séchoirs couvert s de plastique ou de séchoirs à gaz. Les principales  activités sont basées sur la formation en techniques de séchages, la préparation de plats culinaires à partir de produits séchés, le maniement et l’entretien  des séchoirs, la production  et l’écoulement à l’intérieur et l’extérieur du Burkina.

C’est une autre activité qui fournit aux femmes une source de revenu supplémentaire, en plus de contribuer grandement à éduquer les populations à l’utilisation des  produits séchés dans l’alimentation.

En 1986 la cellule a pris contacte avec l’IBE pour une formation en séchage de légume. L’activité a débutée avec (1) séchoir en banco ; et un séchoir  en tente de plastique. Les revenus générés ont permis  d’acheter plusieurs autres unités de séchage. Aujourd’hui  la cellule possède  huit (8) grands séchoirs  solaires ; huit  séchoirs a gaz qui fonctionnent pendant la saison des pluies. On estime a environ 260 femmes formées par la cellule .

Ces femmes ont a leur tour formé d’autre femmes dans les villages.
Les produits séchés (oignon tomate choux ) sont écoulés dans les marchés locaux .les mangues séchées ont l’avantage d’avoir un débouché autant sur le marché national qu’a l’extérieur . Environ 6 tonnes de mangues séchées sont régulièrement  écoulées  en suisse . La production des femmes est d’abord achetée par l’unité, qui complète avec d’autres fournisseurs. L’unité est entièrement auto-suffisante dans sa fonctionnalité. Le revenu que les femmes productrices génèrent  leur permettent de recruter les employer pour aller aider les maris au champ en hivernage.

Depuis  janvier 1995, l’unité a réussi une commande assez importante de tomate séchées. L’unité de production de séchage fonctionne donc maintenant de façon presque continuelle.